Reims. Toute l’année

S’informer sur Reims Grand Centre

Ouverture de la maison du projet

Lieux d’échange et d’information sur le projet Reims Grand Centre, la maison du projet est ouverte. Impossible de la manquer, c’est un bungalow bien identifiable avec son covering, qui a pris place rue de Mars devant les Halles.

 

Située au cœur du quartier en pleine métamorphose, cette structure accueillera tous ceux qui souhaitent découvrir le projet, s’informer sur l’avancement des chantiers, … Deux agents de la collectivité dont une personne en service civique assureront les permanences les lundis (13 h à 17 h), mercredis (14 h à 17 h), vendredis (10 h à 13 h) ainsi que les 2e samedis du  mois (10 h à 12 h 30).


Quelques aménagements seront effectués avant les vacances scolaires. Il s’agit notamment d’ajuster une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite, en fonction du positionnement exact et définitif du bungalow.

 

A noter que dès le mois de janvier, des balades commentées seront organisées autour des différents chantiers en cours.


Reims.

Séjours à thèmes pour les vacances d’hiver et de printemps 2019

Pour les vacances scolaires d’hiver et de printemps 2019, la ville de Reims propose des séjours à thèmes pour enfants et ados en France et à l’étranger. La ville sélectionne une offre d’accueil diversifiée, de qualité et en centres à taille humaine. En 2019, différents séjours sont au choix : ski et husky, glisse sur les Sybelles ou encore stage d’équitation ou canin pour les 6-13 ans et séjour 100 % glisse ou escapade à Lisbonne pour les 14-17 ans. Les tarifs sont calculés en fonction des revenus des familles et sont éligibles aux aides de la CAF ou de la MSA. Le dossier d’inscription est à retirer au 21 rue du Temple ou sur le site reims.fr.


Région.

L’ADIE GRAND EST A BESOIN DE VOUS ! 

REJOIGNEZ UNE EQUIPE DE 86 BENEVOLES SUR TOUT LE TERRITOIRE


Parce que chaque jour en France, des milliers de personnes renoncent à créer leur activité parce qu’elles n’ont pas accès au financement et au conseil, l’Adie propose un prêt et un accompagnement adaptés à ceux qui veulent entreprendre. 


La démarche est facile d’accès, rapide, et répond aux attentes de ceux qui souhaitent créer ou développer leur activité indépendante.


Partout en France, un réseau dense de 1300 bénévoles soutient l’action de l’Adie et s’implique activement dans la lutte contre le chômage à travers notamment la création d’entreprise. Leur ambition principale est de mener un véritable combat contre les idées reçues à l’égard de l’entrepreneuriat  des publics dits précaires. Ils soutiennent des femmes et des hommes dans la création de leur activité et donc de leur emploi. Ils veillent ainsi au développement de leur potentiel et de leur talent. 


Vous avez envie de vous impliquer bénévolement au côté d’une structure qui contribue activement à l’insertion économique et sociale ? Vous êtes professionnel, en activité ou non, étudiant, retraité ou créateur d’entreprise ? L’Adie a besoin de votre énergie et de votre appui sur l’ensemble de la région Grand Est dans l’une de ses 8 antennes (Reims, Troyes, Charleville-Mézières, Metz, Nancy, Epinal, Mulhouse, Strasbourg) ou permanences. 


CONTACTEZ DIRECTEMENT L’ADIE PAR E-MAIL : lorraine@adie.org 

OU PAR TELEPHONE : 03 83 68 84 10 


Reims.

SUAC

Monde en docs 

En partenariat avec La Pellicule Ensorcelée et les Cinémas Opéra

Un cycle de films documentaires pour les amoureux d'un cinéma pas ordinaire !

Lieu : Cinémas Opéra

5 soirées à ne pas manquer !

- 27 février  avec Santiago, Italia de Nani Moretti ou Le Procès contre Mandela et les autres de Nicolas Champeaux et Gilles Porte

- 27 mars avec Cassandro, el exotico ! de Marie Losier  Un clin d’œil à Parada  Ciné.

- 24 avril avec Ouaga Girls de Theresa Traore Dahlberg

- 22 mai avec Haïdar, l’homme qui plante des arbres de Dominique Hennequin

- 19 juin avec La Grand Messe de Méryl Fortunat-Rossi et Valéry Rosier Voir dépliant.

Rdv à  18h30 sur place /Tarif : 4 euros pour tous


Reims. Du 24 janvier au 21 avril

Nouvelle exposition au frac champagne-ardenne

plein jeu #2

Avec : Ouassila Arras, Camille Besson, Raphaël Rossi, Maxime Testu, Victor Vaysse

Commissaire de l'exposition : Marie Griffay

Exposition du 24 janvier au 21 avril 2019

Vernissage le mercredi 23 janvier 2019 à partir de 18h30, en présence des artistes

Plein Jeu revient pour une deuxième saison sous la forme d’une exposition – toujours consacrée aux artistes émergents – et d’un programme culturel pensé en lien avec les œuvres des artistes exposés – performances, ateliers, conférences, rencontres,…- .


« Avec Plein Jeu #1, la première exposition que j’ai programmée au FRAC Champagne-Ardenne, l’idée était d’envoyer tout de suite un message simple : le FRAC est ouvert aux artistes émergents. Le titre même de cette nouvelle série place notre institution sous le sceau du ludique et l’ouvre à toutes les règles et forces qui régissent le jeu : la distraction, l’oubli, l’équité, le faire ensemble.

Faire ensemble, construire ensemble, jouer ensemble. C’est ainsi que s’est déroulé Plein Jeu #1 : neuf artistes qui se connaissaient (au rez-de-chaussée du FRAC) ou ne se connaissaient pas (au 1er étage), ont été invités en résidence pendant le montage de l’exposition pour construire / déconstruire ensemble une œuvre commune / individuelle, sous les yeux et les oreilles d’un dixième artiste, Rémy Drouard, invité à réaliser une œuvre sonore à partir de ses observations de ce processus.


Pour Plein Jeu #2, la case départ est ici, à Reims. La règle du jeu est maintenant d’exposer des artistes issus de l'École supérieure d'art et de design de Reims. Une fois la règle énoncée, rien n’est dit ! Puisqu’il s’agit de découvrir – au-delà de ce commun – cinq artistes, cinq individualités, cinq démarches (1).


L’intégralité du rez-de-chaussée est consacrée à une jeune artiste, diplômée de l’ESAD de Reims en 2018, Ouassila Arras. Le principe est de ne pas cloisonner l’espace, de ne pas imposer de présentation collective sous prétexte de la jeunesse de l’artiste. Ouassila Arras développe depuis plusieurs années une pratique de la sculpture monumentale et de l’installation qui nécessite de se déployer dans un grand espace pour pleinement s’épanouir et offrir aux visiteurs la possibilité d’arpenter ses constructions précaires et poétiques. Offrir à une jeune diplômée une première présentation monographique est une façon de la confronter à l’espace, sans borne ni limite, aux possibilités et aux difficultés que représente cette proposition.


A l’étage, nous invitons quatre artistes travaillant dans l’atelier Le Marquis : Camille Besson, Raphaël Rossi, Maxime Testu et Victor Vaysse. En 2016, sept artistes créent cet atelier partagé à L’Île-Saint-Denis et l’inaugurent en organisant une exposition de leurs œuvres dans ce lieu. Suit une autre exposition à plusieurs à La Cappela (Paris, 2017), puis une nouvelle au Cœur (Paris, 2018), et enfin une autre à FDP (Paris, 2018) (2). Parallèlement, Raphaël Rossi et Maxime Testu fondent avec deux designers et écrivains Romaine, une revue en ligne pour faire circuler de courts textes écrits en parallèle, en périphérie de leur pratique plastique. Tous ces événements sont conçus et mis en œuvre par les artistes eux-mêmes ou par d’autres artistes. Ce type de pratique remet en question le rôle de l’institution dans la promotion et la diffusion des œuvres des jeunes artistes. La mise en commun, les projets collaboratifs, l’autodiffusion apparaissent de plus en plus comme une stratégie  permettant aux artistes émergents de s’émanciper et de créer leurs propres réseaux, de s’adresser plus directement au public. Les expositions en institution, inspirées par ces collaborations à géométrie variable, figent donc un instant le « groupe » dont les contours sont pourtant mouvants ; comme ce fût le cas à l’occasion de leur participation au Vingtième Prix de la Fondation d'entreprise Ricard (Paris, 2018). Pour l’invitation au FRAC Champagne-Ardenne, Camille Besson, Raphaël Rossi, Maxime Testu et Victor Vaysse décident de faire ensemble une exposition dans l’exposition dont le titre/sous-titre, Au bord de l’âge adulte, décrit ce moment d’indécision et de flou. » (Marie Griffay)


(1) - Pssst : entre nous, l’un d’entre eux n’est même jamais allé à l’École supérieure d'art et de design de Reims ! Mais lequel ?


(2) - Exposition présentant seulement Camille Besson, Raphaël Rossi, Maxime Testu et Victor Vaysse.

 

Sedan / Charleville. Mars / Avril / Mai

Pour souffler ses 25 bougies, Sapristi !! organisera 4 concerts, avec

plusieurs groupes, plusieurs esthétiques musicales, plusieurs salles,

plusieurs scènes, des expos photos, de la déco …

- Le 30 Mars : General Elektriks + Cosmic Hill à la MJC Calonne de

Sedan

(#funkyçavagroover)

- Le 12 Avril : Epikoi Enkor à la MJC Calonne de Sedan

(#pourlespetitsetlesgrands)

- Le 13 Avril : Ko Ko Mo + The Psychotic Monks + MadMadMad +

The Jungle Shakers à la MJC Calonne de Sedan

(#durockquitache)

- Le 18 Mai : Puppetmastaz + Ian Caulfield au Forum de Charleville-

Mézières

(#hiphopalancienne)


Reims. De mars à juin

Les Urbanités, une saison dédiée à l’art urbain

De mars à juin, les cultures urbaines s’exposent à Reims

 

Les Urbanités, lancées par la ville de Reims, invitent la créativité dans l’espace public ! La première saison culturelle dédiée aux arts urbains débute ce vendredi 8 mars avec l’exposition de l’artiste rémois Florian Schneider, à la médiathèque Falala, et la réalisation d’une fresque visible depuis la médiathèque. Les cultures urbaines, c’est du graff, du hip-hop, de la danse… Les Urbanités montrent tout cela à la fois, en centre-ville ou dans les quartiers Croix-Rouge, Europe ou Wilson. Expositions, performances, rencontres ou projections précèdent la mise en œuvre d’un parcours d’art urbain inauguré le 25 mai à proximité du stade Delaune.


Pour la première fois, la ville de Reims a souhaité mettre en place une saison thématique autour des cultures urbaines en 2019. La première édition de ce festival d’art urbain intitulé Les Urbanités s’attache à montrer la diversité des formes de la création artistique actuelle.

La mise en place d’un parcours d’œuvres semi-pérennes, installées dans l’espace public à partir du 25 mai prochain, marquera un des grands temps forts de la saison des Urbanités. Ce parcours sera constitué d’œuvres réparties en 6 séquences imagées.

 

Les Urbanités vont également semer des traces durables dans l’espace public, à travers la réalisation d’une fresque participative sur l’esplanade Jean-Moulin par l’association Bronca et les habitants (espace de 3500 m2 - quartier Europe) ou encore à travers la création d’une fresque monumentale longeant les voies ferrées,  visible du Pont de Laon (côté chantier Reims Grand Centre) fin juin.

 

A partir du mois de mars, les médiathèques Croix-Rouge et Falala programment des expositions, performances, rencontres ou projections sur la thématique des cultures urbaines (programme ci-joint). Autour de la médiathèque Croix-Rouge, les associations culturelles et les maisons de quartier se sont associées aux Urbanités, qui réussissent ainsi à donner un coup de projecteur sur les cultures urbaines en général et la création rémoise en particulier.

« Réminiscence », un logo pour chaque quartier de la ville

Les Urbanités s’ouvrent du 5 mars au 27 avril, sur l’exposition « Réminiscence » de Florian Schneider, jeune artiste originaire de Reims, qui invite le spectateur à se promener à travers la ville.

Ses créations inspirées d’emblèmes, de publicités ou d’emballages illustrent chaque quartier sous forme de logos en reprenant les symboles qui les caractérisent puisant parfois dans ses souvenirs personnels.

 

Chaque Rémois est ainsi invité à découvrir et s’approprier l’identité visuelle de son quartier. Cette exposition est accompagnée de la réalisation d’une fresque, intitulée Burning Inside, dans la cour de la médiathèque Jean Falala, visible depuis l’espace le Bocal.

 

Florian Schneider a débuté sa carrière artistique par le graffiti en 2004, qu’il découvre par le biais d’autres cultures underground comme le skateboard. Il canalise cette activité créative vers une formation d’imprimeur qui l’amène rapidement à intégrer de la typographie classique dans ses compositions.

En 2011, il s’installe à Paris où il entame sa carrière de désigner graphique. Il fait partie du prestigieux collectif parisien ODV  « Occasion de voir » dans lequel il évolue depuis 2 ans. Il vient de réaliser pour le M ;U ;R d’Orléans une composition artistique dans l’espace urbain.

Saison des Urbanités : les futurs événements à ne pas manquer…

Samedi 30 mars la médiathèque Croix-Rouge fait place aux arts urbains avec une performance graff et une scène musicale à l’occasion de l’exposition quARTier de création avec les artistes SER, Fresh, Nelja, Ludwig Booser et Jérôme Toq’R.

 

Le Boom Bap, 4e édition du festival des cultures urbaines porté par l’association Velours, et sa Block Party (place du Forum) se déroule du mercredi 7 au dimanche 12 mai. Un retour attendu après trois ans d’absence ! A l’image de sa désormais célèbre Block Party, le Boom Bap festival s’articule autour de 5 thématiques : musique, art visuel, sports, danse et lifestyle. Au programme : concerts d’artistes internationaux, battles de danse, sports urbains, performances de graff…

 

La fête du quartier Europe, programmée les 11 et 12 mai, sera l’occasion de présenter le projet Kolorio ET Millwall de l’association Bronca, une fresque participative recouvrant la totalité des allées de la place Jean Moulin.

 

Samedi 18 mai, l’événement culturel itinérant de quartier en quartier, Place aux arts, se déroulera sur l’esplanade Fléchambault (quartier Saint-Remi) et sera dédié à la thématique des arts urbains.

Un parcours artistique entre le stade Delaune et le boulevard Wilson

Conçu comme un quadrilatère compris entre le parc Léo Lagrange (et à proximité du stade Auguste Delaune], l’avenue Paul Marchandeau, le boulevard Wilson et enfin l’avenue Charles de Gaulle qui en ferme le tracé, le parcours sera réalisable en 45 mn environ. Il formera un trait d’union artistique entre deux quartiers.

En limite du centre-ville, le parcours associe des espaces verts, des équipements sportifs et un quartier rénové (Wilson), pour aller à la rencontre d’un public varié et intergénérationnel.

 

National. Du 1 mars au 30 avril

Concours Photo Montier, c'est parti !

Le Concours Photo Montier 2019, 12 bonnes raisons d’y participer !


Vous hésitez encore à participer au Concours international du Festival Photo Montier (Festival international de la Photo Animalière et de Nature de Montier-en-Der) ?


Quelques arguments pour vous inciter à concourir !


1- C’est l’occasion de partager votre passion et votre talent


2- Se retrouver en compétition aux côtés de photographes de grande renommée, qu'ils soient amateurs ou professionnels, à l'échelle nationale et internationale. Vous gagnez ? C’est l’occasion d’avoir une reconnaissance !


3- Le concours est ouvert à tous ! A tout photographe individuel, amateur ou professionnel, aux plus jeunes (- de 16 ans) et aux plus grands (+ de 16 ans) !


4- Le concours regroupe 10 catégories dont une catégorie vidéo et une catégorie « L’Homme et la Nature » ! Vous avez le choix selon votre spécialité et vos compétences !


5- Facile : il suffit de télécharger vos photos ou vos vidéos sur la plateforme concours.photo-montier.org ! On peut le faire de chez soi et télécharger les fichiers à tout moment !


6- Vous avez 2 mois pour déposer vos photos - du 1er mars au 30 avril


7- C’est une bonne expérience qui ne peut que vous enrichir !


8- La participation est totalement gratuite !


9- Vous êtes sélectionné ? Cela vous apportera une belle visibilité : votre photo sera exposée pendant la 23ème édition du Festival Photo Montier parmi les meilleurs clichés de photo nature, elle sera présentée sur le site internet du Festival et dans le portfolio du concours distribué à tous les festivaliers. C’est l’occasion de se faire connaître par les professionnels et le public !


10- Plus de 40 000 € de lots à gagner


11- Vous n’avez rien à perdre ! Qui ne tente rien n’a rien !


12- Les lauréats seront invités au Festival pour assister à la cérémonie de remise de prix


Le règlement ici : https://bit.ly/2GRewrL


Pour participer, rendez-vous sur :

concours.photo-montier.org


Reims. Du 15 mars au 23 avril

Exposition de Charlotte Van der Veken

«au KLM» une série de portraits…

Du 15 mars au 23 avril

Lieu : villa Douce

Vernissage le mercredi 3 avril à 19h

Entrée libre Réservations 03.26.91.84.15 ou magalie.ninin@univ-reims.fr


Reims. Du 18 mars au 19 avril

Exposition "Figures du labyrinthes" de Corinne Douarre (avec les travaux des adhérents du Cafégem)

Du 18 mars au 19 avril

Vernissage le 28 mars à 18h

Lieu : BU Santé

Renseignements et réservations : www.univ-reims.fr/bubu-sante@univ-reims.fr • 03 26 91 80 08


Reims. Du 30 mars au 16 juin

Une Chine artistique… jamais vue

Une collection d’art contemporain dévoilée au cœur de l’abbaye Saint-Remi, du 30 mars au 16 juin, à Reims.

 

Reims accueille la première rétrospective de la création contemporaine chinoise depuis la fin des années 90 en France. Titrée « Couleurs de la Chine Contemporaine. Une passion de collectionneurs », l’exposition proposée au musée Saint-Remi, du 30 mars au 16 juin, lève un voile inédit sur l’art contemporain chinois. Les 100 œuvres exposées sont issues d’une des plus grandes collections françaises privées et n’ont, pour la plupart, jamais été présentées au public.

 

L’exposition « Couleurs de la Chine Contemporaine. Une passion de collectionneurs » livre un regard exceptionnel sur les 20 dernières années de la création contemporaine chinoise. Un couple de collectionneurs, animé par une passion commune de la Chine, a constitué cette collection riche et éclectique.

 

La culture traditionnelle chinoise et le monde contemporain dessinent un paysage mental composite, teinté d’une idéologie théâtralisée. A grande échelle, tant spatiale que temporelle, les portraits individuels artistiques nommés ou dénoncés au fil du temps crient en silence l’art d’exister, de créer.

 

Le choix chronologique tout autant que les thématiques abordées par l’exposition - l’individu, le pouvoir, la politique, les symboles, la tradition, la libération du trait - témoignent du goût, de la vision et de l’engagement des collectionneurs, aussi bien que des artistes présentés :

 

Ai Weiwei, Liu Bolin, Lui Wei, Wang Du, Yue Minjun, Zhang Huan, Zhang Xiaogang, Zhou Tiehai, ou plus récemment Qu Xu.

 

Cette collection présente une histoire unique et offre une perspective inattendue sans cesse en rebond, en dialogue permanent.


Witry-lès-Reims. Avril

L’ESCAL

Mercredi 3 - 16h

Cosmofolies - Cie. Imaginaire

Marionnettes en lumière noire - à partir de 3 ans

Des Cosmotoons sont montés à bord de leur vaisseau pour rendre visite aux petits humains… Bien que différents de nous, ils partagent un langage universel, celui du rire !


Les 4 et 5 - 9h30 et 13h30

Tout Neuf

Théâtre, masques et interactions - Cie. Minute Papillon

(scolaire maternelles)

Poésie visuelle et éveil musical inspiré de Mozart, Bach, Landi et Rossini...


Samedi 6 - 7h30-19h30

Le Touquet : Une belle journée au bord de la mer

Visite du parc aquatique l’Aqualud, char à voile ou plage. Nombre de places limité.

Inscription avant le 25/03


Samedi 6 - 11h

Môm’en conte : Place au spectacle

Lecture d’histoires suivie d’un atelier théâtre - 3/10 ans


Week-end des 12, 13, 14

De l’opéra au théâtre, tous au spectacle !


Week-end CINESCAL 12,13,14 avril

Cinq films à l’affiche pour petits et grands


Du 19 au 21

Solidam

Le célèbre groupe rémois de la chanson française électro lyrique en résidence !

Evénement non ouvert au public.


Vendredi 26 - 20h

Eric Frasiak en quartet acoustique

Chansons françaises

Inspiré par François Béranger dont il reprend les chansons, il nous entraîne dans son univers mélangé de chansons sociales, rebelles et d’amour : une voix, des mots, des guitares, une rythmique et la magie s’installe.


Trépail. Du 1 au 30 avril

Exposition 

La Cinquième image à l'espace touristique Pré en Bulles de Gladys Bourdon

2, Rue du Stade 51380 Trépail

La Cinquième image est une ode contemporaine au Soleil dont le processus 

de création est établi sur une année révolue. Le rite est renouvelé 

chaque mois. Il offre le temps de prendre conscience de l’astre, d’en donner 

des points de vue. Évoquer sa puissance et sa présence dans l’immensité 

du cosmos invoque un sentiment d’humilité.


Lieu de l'exposition : 

Pré en Bulles - 2, Rue du Stade 51380 Trépail - tél. 03 26 53 50 00


Dates et horaires de l'exposition : 

du 1er au 30 avril 2019 de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h30.

 

Tinqueux. Du 8 au 12 avril

Encore quelques places pour les stages d'arts plastiques proposés pendant les prochaines vacances. Plus d'hésitation, foncez pour réserver la vôtre ! :)

4 - 6 ans / 14h à 16h

Métamorphoses d’une petite île avec Estelle Welker

Jouer avec l’équilibre des matières, des couleurs, des formes, de la transparence et de la lumière pour créer en volume.
 

7 ans et + / 14h à 17h

Je vois grand #02 avec Caroline Valette

Réaliser de grands formats, seul ou à plusieurs, et imaginer ensemble une exposition à ciel ouvert pour animer les extérieurs du Centre.

 

55 € le stage + adhésion 10€
INFORMATION ET INSCRIPTIONS
au 03 26 08 13 26


Centre de Créations pour l'Enfance - Maison de la Poésie

8 rue du général Kléber - BP 170 - 51435 Tinqueux

03 26 08 13 26  -  www.danslalune.org


Reims. Du 9 au 19 avril

Musées historiques : l’exploration de l’écriture au programme des vacances

Du mardi 9 au vendredi 19 avril

Lors des vacances scolaires, le musée Saint-Remi et le musée du fort de la Pompelle programment des ateliers pédagogiques pour le jeune public. Pendant les vacances de Pâques, les musées historiques de la ville de Reims proposent une série d’ateliers autour de l’écriture. Mardi 9, mercredi 10, jeudi 11 et vendredi 12 avril, de 13 h 30 à 17 h, au musée Saint-Remi, les enfants à partir de 10 ans feront le grand saut « De la tablette en cire à la tablette numérique » à travers un mini-stage de réalisation de court-métrage via la technique d’animation du stop motion (participation obligatoire aux 4 séances, tarif de 8 euros). Vendredi 19 avril à 14 h, l’atelier « Ça presse ! » offre l’occasion aux enfants à partir de 8 ans et leur famille de devenir reporter du passé en trouvant inspiration dans les collections archéologiques (durée : 1h30, tarif : adulte : 4 € - enfant : 2 €). Au musée du fort de la Pompelle, vendredi 12 avril à 10 h, un atelier « À la Une ! » permettra aux enfants à partir de 8 ans de réaliser une page de journal à partir des reproductions de journaux de l’époque et découvrir le rôle de la presse durant la première guerre mondiale (durée : 1 h 30, tarif enfant : 2 €).


Reims. Du 9 au 19 avril

Loisirs Tour 2019

Du mardi 9 au vendredi 19 avril, dans successivement 8 parcs publics de Reims

Avec le Loisirs Tour, du 9 au 19 avril, la Ville de Reims donne rendez-vous aux habitants – jeunes et leurs parents – dans 8 parcs publics, sur un mode un jour / un parc différent. Au programme : activités de loisirs et informations sur les offres d’été proposées par la Ville de Reims et ses partenaires. Côté détente : ateliers créatifs, athlétisme, football, badminton, art du cirque… Côté infos : des explications délivrées par des professionnels sur les différents dispositifs de loisirs avec l’accueil de loisirs Martin Peller (3-6 ans), les accueils de loisirs dans 5 groupes scolaires de la Ville (7-11 ans), le Moulin (12-15 ans), les séjours (4-17 ans), Reims Vital’Été 2019 (12-17 ans). Des informations sur les aides aux projets, telles que les bourses BAFA, seront également apportées.


Reims. Du 11 au 26 avril

Exposition

«L’iliade et l’Odyssée » -le mot et le geste- d’Emilie Weiss

Du 11 au 26 avril 2019

Lieu : BU Robert de Sorbon

Vernissage le 12 mars à 18h

Renseignements et réservation au 03.26.91.39.21


Reims. Du 13 au 28 avril

Des vacances de printemps réussies avec la ville de Reims

Du samedi 13 au dimanche 28 avril

Enfants et ados bénéficient pendant les deux semaines de vacances scolaires d’une offre très large d’activités, souvent gratuites ou à tarif très accessible. Au programme : un accueil de qualité en centres de loisirs (de 3 à 17 ans) avec, entre 7 et 11 ans, un choix de stages sportifs. Côté sport également : des stages tous niveaux au centre équestre de Reims situé à Tinqueux, des séances publiques dans les piscines Château d’Eau et Talleyrand, à la patinoire Albert 1er, à l’Intertennis. Côté culture, culture scientifique y compris, l’offre est toujours foisonnante. Le planétarium propose des séances publiques tous les jours et des offres dédiées aux 5-7 ans. Dans les musées historiques, une invitation à explorer l’écriture. Les équipes des médiathèques et bibliothèques proposent quant à elles des dizaines d’activités : présentation du rap et du hip-hop, réalité virtuelle, logiciels libres, images tactiles, jeux, club guitare, peinture sur figurine, applications sur les dinosaures, bébés lecteurs, etc… Également à la maison commune du Chemin Vert : un atelier d’écriture et photo.


Reims. Du 13 avril au 28 juillet

Dans le cadre de la saison France-Roumanie, en partenariat avec le Musée

national d’Histoire de Roumanie et en collaboration avec le Musée Peles, le

Centre des monuments nationaux présente l’exposition :

« Marie de Roumanie, reine et artiste »

au palais du Tau, à Reims, du 13 avril au 28 juillet 2019

L’exposition « Marie de Roumanie, reine et artiste » a pour objectif de mettre en lumière la figure publique de la reine Marie de Roumanie à travers un ensemble d’objets symboliques issus des anciennes collections royales, et notamment deux regalia que sont la couronne et la cape de couronnement. Elle permet également de découvrir sa personnalité privée, qui révèle une personnalité forte, entre « ambassadrice irrésistible » de la Roumanie, comme l’ont surnommé les journaux de l’époque, mécène charismatique des arts promouvant l’Art nouveau en Roumanie et artiste elle-même.

L’exposition « Marie de Roumanie, reine et artiste » sera accessible en nocturne à l’occasion des deux événements suivants :

- « Nocturne Jeunes » le jeudi 2 mai 2019 de 18h30 à minuit

  1. -« Nuit des cathédrale » : samedi 11 mai 2019 de 20 h à minuit

Horaires

> Du 9 septembre au 5 mai :

Du mardi au dimanche de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h30

> Du 6 mai au 8 septembre :

Du mardi au dimanche de 9h30 à 18h30

Fermé le lundi

Fermé les 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre

Dernier accès 30 minutes avant la fermeture

Tarifs

Plein tarif : 8 €

Tarif réduit : 6,5 €

Gratuité

Moins de 18 ans (en famille et hors groupes scolaires)

18-25 ans (ressortissants de l’Union Européenne et résidents réguliers non-européens sur le territoire de l’Union Européenne)

1er dimanche du mois de janvier à mars et de novembre à décembre

Personne handicapée et son accompagnateur,

Demandeur d’emploi, sur présentation d’une attestation de moins de 6 mois, bénéficiaires RMI, RSA, aide sociale


Reims. A partir du 17 avril

Reims fait sa Coupe du Monde mixte pour les 12-17 ans

À partir du jeudi 17 avril, de 14 h à 17 h, parc de Champagne et stade des Thiolettes

Ce sont 240 jeunes Rémois, âgés de 12 à 17 ans qui formeront les 20 équipes mixtes et féminines engagées dans la Coupe du Monde à la Rémoise. La ville de Reims réunit aussi des jeunes fréquentant les maisons de quartier de Reims, le CLJ (centre de loisirs jeunes de la Police Nationale), les centres de loisirs de la Ville et plusieurs lycées. Cet événement rémois se déroule sur trois temps. Le mercredi 17 avril, de 14 h à 17 h, une après-midi d’initiation et de découverte du football au parc de Champagne avec notamment : teqball, beach soccer… Du 18 au 19 avril, de 14 h à 17 h, des matchs de poules de ce tournoi au stade des Thiolettes. Les vainqueurs se qualifieront pour la finale du 8 juin. Mise en place par la direction des sports de la Ville, cette compétition mixte permet de fédérer les jeunes, licenciés ou non, de favoriser le sport féminin et de diffuser les valeurs de la mixité.


Reims. 18 avril

La Coupe du Monde Féminine s’invite au Loisirs Tour

Vendredi 18 avril, de 14 h à 17 h 30, parc Léo Lagrange

Tyroliennes (adulte et enfant), présence d’ettieTM mascotte officielle, terrain de foot, cible de fléchettes géante, teqball… voici le programme d’animations exceptionnel qu’offre le Loisirs Tour pour ce dernier jour aux saveurs de Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019TM. En effet, le vendredi 18 avril, le parc Léo Lagrange marque le J-50 de cet événement planétaire. Le centre de recrutement de travail en intérim, Proman, partenaire de la Coupe du Monde, proposera, avec son Bus de l’Emploi, divers postes aux Rémois : animateurs, serveurs, restauration… Rappelons que le Loisirs Tour est une manifestation annuelle des vacances de printemps pour informer les familles sur l’offre de loisirs pour les vacances d’été sur un mode ludique et selon le principe 1 jour / 1 parc public. Ainsi sont également au programme : beach volley, aviron, ateliers créatifs, et stand d’informations de la Ville de Reims et d’autres acteurs rémois de loisirs pour les enfants et les jeunes.


Reims et Châlons-en-Champagne. 18 et 19 avril

Deux rendez-vous en avril avec l’Orchestre Symphonique Départemental des Jeunes Marnais

Créé à l’initiative du Département de la Marne, l’Orchestre Symphonique Départemental des Jeunes Marnais rassemble une soixantaine de jeunes élèves chaque année au cours d’une semaine consacrée au répertoire symphonique. L’OSDJM propose en avril deux rendez-vous avec le public ; l’un à Châlons-en-Champagne, l’autre à Reims, sous la direction du chef d’orchestre Yann Molénat.

Facteur d’émulation appréciable pour les jeunes musiciens, cet ensemble orchestral amateur fédère une dizaine d’écoles de musique du département. Après une semaine intensive de répétition (du samedi 13 au vendredi 19 avril) au Lycée Polyvalent Frédéric Ozanam, à Châlons-en-Champagne, les concertistes se produiront en public :

- jeudi 18 avril à 20h30 à Châlons-en-Champagne à l’Espace Pierre Dac (La Comète)

- vendredi 19 avril à 19h30 à Reims, au Conservatoire à Rayonnement Régional.

Au programme, deux œuvres emblématiques des cultures française et allemande, le Boléro de Ravel et L’Ode à la Joie de la Neuvième de Beethoven, ainsi que des extraits de Children’s Corner de Debussy.

A noter que pour cette 9ème édition, la chanteuse lyrique Hadhoum TUNC se joindra à l’OSDJM pour faire entendre des airs d’opéra qui vous feront revivre l’espace d’un instant cette époque charnière qui tourna la page du 19ème siècle (Offenbach) puis ouvrit le siècle suivant (Franz Lehar).

Enfin une reprise de la célèbre Danzón n°2 du compositeur mexicain Arturo MÁRQUEZ viendra clore le concert.


Reims. 23 avril

LA LANTERNE D’ARISTOTE

« LA JUSTICE -  Pascal »

Un atelier où l'on s'initie à la philosophie, par l'étude de textes, la réflexion et l'échange.

Maison de la Vie Associative, 122 bis, rue du Barbâtre - Reims - Contact et inscription : goeppjc@gmail.com

Mardi 23 Avril 2019 – 18h30


Reims. Jusqu’au 23 avril

Exposition « Croix-Rouge : quARTier de création »

Exposition jusqu’au mardi 23 avril à la médiathèque Croix-Rouge

Dans le cadre des Urbanités, saison culturelle dédiée aux cultures urbaines, l’exposition quARTier de création donne à voir des événements et créateurs qui ont marqué et façonnent encore aujourd’hui artistiquement le quartier Croix-Rouge. Depuis plusieurs dizaines d’années, la création plastique, musicale, textile et littéraire est au cœur de la vie des habitants de Croix-Rouge. Des artistes vivent dans ce quartier, d’autres y sont intervenus. Le festival Croix-Rouge s’affiche fait partie des événements urbains qui ont largement contribué à mettre en scène les talents créatifs des habitants. Cette exposition est composée d’une sélection de toiles, de photographies, d'articles, d'affiches et de témoignages, et d’œuvres originales des artistes Ludwig Booser, Fresh, Nelja, SER et Jérôme Toq’R. Des tenues et accessoires confectionnés par les acteurs de la mode du quartier Croix-Rouge sont également présentés : K-Eleg, Jeune Consacré, Keysha Creation, Saho Africa Couture et Mamoddafrik. Visites commentées les samedis 16 mars et 6 avril, à 11 h. L'exposition est accompagnée d'une performance samedi 30 mars à partir de 14 h et d’une table-ronde mardi 23 avril à 18 h 30.


Reims. Du 24 au 30 avril

Cinéma : festival international du film des villes jumelées

Du mercredi 24 au mardi 30 avril

La 2e édition du festival international du film des villes jumelées aura lieu du 24 au 30 avril, au cinéma Opéra. Cet événement est organisé par l’association Reims Rayonnement International, et propose cette année une programmation plus éclectique et internationale consacrée aux « Histoires de familles, histoire de femmes ». De « Green Book », qui questionne l’Amérique ségrégationniste, à l’univers poétique de « Mon voisin Totoro » en passant par le combat des « Suffragettes » ou celui du Dr Mukwege (prix Nobel 2018) « L’homme qui répare les femmes », la programmation offre un regard sur les pays avec lesquels Reims a su nouer au cours de son histoire, des liens d’amitiés et de partenariat : Allemagne, Autriche, Congo, Etats-Unis, Espagne, Italie, Japon, République tchèque, Royaume-Uni.


Reims. Du 24 au 26 avril

Bérénice

24 > 26 avril
à la Comédie de Reims

texte Jean Racine
mise en scène Célie Pauthe

durée 2h15
Entre classicisme et modernité

Racine invente une triangulaire amoureuse absolument inextricable : Titus, empereur de Rome, aime Bérénice, Reine de Palestine, secrètement aimée par Antiochus, ami de Titus… Une tragédie où l’amour est un pari qui engage corps et âme. Cette mise en scène vibrante nous fait entendre la sublime langue de Racine portée par des acteurs incandescents.


Reims. 25 avril

« Start Up de Territoire » le 25 avril à Reims

Participez à la mise en mouvement du territoire marnais 

Après Lille, Bordeaux, Strasbourg, Grenoble, ou encore Romans-Valence, Lons-le-Saunier et Figeac, la dynamique Start Up de Territoire arrive à Reims. Jeudi 25 avril, une grande soirée de créativité ouverte à tous est organisée à Quartier Libre par SET UP, coopérative d’activité et d’emploi (CAE). Au moyen de 30 ateliers animés par des bénévoles, cette opération doit faire émerger des solutions à des besoins territoriaux concrets. Les inscriptions sont ouvertes depuis quelques jours : attention les places sont limitées !

A toutes celles et tous ceux qui ont envie de contribuer à l’animation du territoire marnais, rendez-vous le jeudi 25 avril 2019 à 18h à La Petite Halle de Quartier Libre

Et inscrivez-vous obligatoirement sur https://www.weezevent.com/start-up-de-territoire-marne-1-reims


Reims. 26 avril

« LES VENDREDIS DE LA PHILOSOPHIE »

LE TRANSHUMANISME EST-IL UN HUMANISME ?

Nos savants cherchant à transgresser les bornes posées par la nature             seraient-ils devenus fous ? Ne risquons-nous pas de faire régresser l’humanité au lieu de la faire progresser ?

Avec la participation de Monsieur Eric LEMAITRE

Socio-économiste – Enseignant à l’ESI

Auteur de « La déconstruction de l’homme »

Médiathèque Jean Falala - Reims - Vendredi 26 Avril 2019 - 18h-20h


Reims. 27 avril

Histoire de Babar Le petit éléphant – Compagnie Théâtro

Conte musical

Samedi 27 avril

10h et 15h Espace le Ludoval

Réservations conseillées auprès des lieux accueillant les spectacles.
Informations complémentaires sur mediation.poleculture@maisondequartier-reims.fr

Tarifs : 6€ et 3€ (enfants et adhérents des Maisons de quartier)


Reims. 27 avril

CAFÉ - PHILO

L’HUMANITÉ VA DISPARAITRE,

FAUT-IL S’EN DÉSOLER ?

Au restaurant « La Verrière » - 2 bd Général Leclerc - Reims

Samedi 27 Avril 2019 -  17h-19h


Reims. 27 et 28 avril

Ouverture des Ateliers d’artistes

Samedi 27 et dimanche 28 avril

Les artistes de Reims ouvrent leurs portes les 27 et 28 avril, entre 14 h et 19 h, pour le rendez-vous annuel et convivial des arts plastiques à Reims. Friches artistiques, lieux de création sont accessibles aux quatre coins de la ville. Les artistes accueilleront le public pour partager leurs univers et leurs gestes créatifs. Cette 9e édition se déploie dans près de quarante lieux. Afin de concocter un itinéraire sur mesure, on s’arme du programme, enrichi du travail de l’artiste-illustratrice Claire Brochot. Top départ au Trésor, l’espace culture de la ville de Reims (2 rue Guillaume de Machault) afin de glaner de précieux conseils !


Muizon. 28 avril

Les fleurs sortent de terre, les oiseaux chantent, le soleil nous réchauffe... Voilà le printemps !

Venez le fêter avec nous à l’occasion d’une merveilleuse après-midi :

Un spectacle époustouflant et original, suivi d’une grande chasse aux œufs dans un cadre exceptionnel entouré de chevaux, et enfin, essayez vous à l’art équestre avec nos artistes et nos adorables chevaux dans « la piste est à vous » (pour petits et grands, en toute sécurité grâce à une longe et une ceinture de sécurité).

Ambiance chaleureuse et conviviale assurée !

Cheval Art Action

La Tuilerie

51140 Muizon

03 26 02 95 23


Reims. 2 mai

Le Centre des monuments nationaux présente la première

« Nocturne Jeunes »

Une soirée pour les jeunes et par les jeunes

Jeudi 2 mai 2019 de 18h30 à minuit au palais du Tau à Reims

La première édition de la Nocturne Jeunes au palais du Tau !

Le palais du Tau accueille, lors de cette première Nocturne Jeunes, des initiatives crées par des jeunes et pour des jeunes (groupes de musique danseurs, artistes, visites décalées, théâtre,…), tout en proposant en parallèle une médiation autour du lieu et des oeuvres. Au total, ce sont près de 5 étudiant(e)s médiateurs et 21 groupes de musique, danse et théâtre, répartis dans l’ensemble du monument.

La Nocturne Jeunes s’inscrit dans la politique de développement des publics que mène le Centre des monuments nationaux et qui se matérialise déjà par :

- L’entrée gratuite pour les moins de 26 ans ressortissants de la Communauté

Européenne

- L’organisation de manifestations jeune public tout au long de l’année

  1. -Des actions en direction des publics éloignés de la culture

La Nocturne Jeunes sera précédé à 18h30 par :

Balle au centre

Un spectacle musical proposé par Akadêmia (ensemble de musique baroque, dirigé par Françoise Lasserre, en résidence à Reims) avec 2 classes du collège Georges Braque (quartier Croix-Rouge à Reims) et leurs enseignants – année scolaire 2018/2019.


National. Du 22 au 26 mai

13ème édition de la Fête de la Nature

La Fête de la Nature est l’événement annuel « nature » de référence. À chaque édition, ce sont plus de 800 000 curieux qui se rendent dans la nature et participent aux 5 000 manifestations organisées partout en France.

Durant 5 jours, des milliers d’animations gratuites sont ainsi organisées par les associations de conservation et d’éducation à la nature, les collectivités locales, les établissements scolaires, les entreprises, les particuliers… Sur tout le territoire français, en métropole comme en Outre-mer, dans les villes comme à la campagne, des événements sont proposés à deux pas de chez soi pour découvrir ou redécouvrir les richesses naturelles souvent insoupçonnées et favoriser une expérience directe de la nature.

Depuis décembre - Avis aux organisateurs : Inscrivez vos manifestations ! Entreprises, collectivités, associations et même particuliers, vous avez jusqu’au 15 mai pour les proposer. Pour inscrire des manifestations événements sur le site de la Fête de la Nature : fetedelanature.com/coins-des-organisateurs

14 mars 2019 - Avis au grand public : les activités confirmées et labellisées seront visibles. 

22-26 mai 2019 - Nous y sommes ! Que la fête commence !


Châlons-en-Champagne. Mai

LE PALC-PÔLE NATIONAL CIRQUE

SAISON 1 - PARTIE 2

LES RENDEZ-VOUS


SAISON CIRQUE

23 et 25 mai 2019 - PREMIÈRE

Compagnie 100 Issues - Mandragore

CIRQUE À L'EST

d'avril à juillet 2019

Spectacles en tournée dans le Grand Est avec les : Compagnies Rasposo, Presque Siamoises, Kiaï et Setouchi Circus Factory


Chaource. 8 et 9 juin

Sur un site naturel de deux hectares, entre bois et prairies de la campagne chaourçoise, la Ronde des Feux est un événement original, tissé de poésie et d’authenticité où, arts du feu, installations, animations, spectacles, musique et lumières s’allient pour ré-enchanter la nature environnante et créer une ambiance magique. Plus de 200 artistes et jeunes talents, céramistes, forgerons, bronziers, sculpteurs, plasticiens et musiciens, venus de tous horizons, partagent, pendant tout un week-end, leur passion et leur savoir-faire. Amateurs et rêveurs de tous âges déambulent entre démonstrations, expositions, performances et ateliers. Sur plusieurs scènes, des concerts agrémentent la balade et, à la nuit tombée, spectacles et jeux avec le feu illuminent cet univers féérique, festif et convivial.

TRAVAIL DU BOIS

Sculptures et tournage sur bois

SCULPTURE SUR PIERRE

Démonstrations et ateliers

LAND’ART ET VANNERIE

Démonstration du travail de la vannerie et installations de sculptures osier et divers végétaux associés. Mandala, « Forêt » d’arbres en bois de palettes

EXPOSITIONS Céramique, peinture, sculpture…

PEINTURE Démonstrations et performances

ATELIERS De nombreux ateliers gratuits accessibles à tous pour une initiation au modelage, tournage, peinture, maquillage, écriture, sensibilisation à la protection de l’environnement, jeux, atelier sculptures en argile, sculpture collective, graffiti, etc.

SPECTACLES
MUSIQUES


HORAIRES ET TARIFS

La Ronde des Feux aura lieu les 7 et 8 Juin 2019 (week-end de la Pentecôte) sur le site « Les Poteries » à Chaource (Aube) Le samedi de 15 h à 2 h du matin : 13 € Le dimanche de 11 h à 19 h : 6 €

Enfants de 6 à 14 ans : 3 € Forfait week-end : 16€ Restauration et parking sur place L’accès au site est interdit aux chiens


Reims.

Demandez le guide des collections du musée des Beaux-Arts !

Editions Liénart, 256 pages, 110 chefs-d’œuvre commentés

Un véritable ambassadeur de la richesse des collections du musée des Beaux-Arts. Plus encore : un aperçu de ce que le musée donnera à voir aux visiteurs dans les années 2020, avec l’ambitieux projet de réhabilitation et d’extension sur site en cours. Tels sont les objectifs de l’ouvrage récemment publié autour d’œuvres sélectionnées par l’équipe. Les historiens de l’art, eux-mêmes, méconnaissent certains des points forts
du musée des Beaux-Arts de Reims qui doit beaucoup à la générosité constante de collectionneurs.

 

Un ouvrage de qualité coédité par la ville de Reims et publié aux éditions Liénart à un tarif très accessible

L’avant-propos évoque l’historique du musée avec les legs et dons depuis sa création en 1795, avant de présenter les axes forts du futur musée qui ouvrira dans les années 2020. Au fil des notices d’œuvres écrites par 7 auteurs – toute l’équipe de conservation, le service des publics et le conseiller pour les musées à la DRAC Grand Est –, le lecteur est invité à un voyage de cinq siècles à travers l’art français et européen : de la Renaissance à l’Art Déco en passant par la peinture du Grand Siècle, l’Impressionnisme et l’œuvre inclassable de l’artiste franco-japonais Léonard Foujita ! Un format pratique, une couverture cartonnée mate à l’esthétique nouvelle et un prix très accessible de 20 € augurent d’un grand succès. Le guide est vendu au musée des Beaux-Arts et via le réseau Liénart (en janvier). Le précédent guide du musée des Beaux-Arts datait de 1909.


Reims.

www.musees-reims.fr, une fenêtre sur les trésors de Reims

 

Rayonner 24 H/24, informer les visiteurs sur les richesses des collections et le foisonnement des offres culturelles des quatre musées de la ville de Reims, tels sont les objectifs du site Internet qui leur est dédié. Au programme : élégance du design, fluidité de la navigation, qualité des images, galerie des chefs-d’oeuvre. La création de ce site internet mutualisé est l’une des premières étapes visibles de la modernisation en cours des musées de la ville de Reims.

 

Un site Internet attractif et de navigation aisée

www.musees-reims.fr offre au regard de l’internaute esthète une galerie de 100 œuvres et objets majeurs présentés dans chaque site muséal municipal, appelée à s’enrichir régulièrement, le programme culturel foisonnant et diversifié pour les prochains mois, le prêt des œuvres en France et à l’étranger, l’actualité de la recherche, la possibilité de privatisations…Le site internet s’enrichira aussi de supports audiovisuels.

 

Une mutualisation entre tous les sites Internet municipaux

Les sites officiels de la Ville, du Trésor (le portail de sorties culturelles de Reims et alentours) et celui des musées municipaux voient leurs agendas se coordonner pour mieux démultiplier la diffusion de l’information sur l’offre de Reims.

 

Quatre musées et une chapelle au cœur de l’histoire des arts, de l’histoire de Reims et de l’Europe

Reims, cité deux fois millénaire, conserve des collections exceptionnelles. Le musée des Beaux-Arts propose un voyage de cinq siècles à travers l’art français et européen et celui de Saint-Remi présente des collections archéologiques et historiques majeures. Deux lieux d’Histoire – le musée du fort de la Pompelle et le musée de la Reddition – sont devenus des lieux de mémoire essentiels des deux conflits mondiaux de 14-18 et 39-45. La chapelle Notre-Dame de la Paix est le testament artistique du peintre franco-japonais Léonard Foujita.

 

Des musées en effervescence

2018 témoignera de l’ambition portée par la ville de Reims et les équipes des musées pour leur précieux patrimoine. Expositions temporaires, prêts à des institutions, publications de référence, chantiers d’ampleurs jalonneront, cette année encore, la stratégie dynamique initiée depuis deux ans. Le site Internet présentera ainsi l’exposition d’œuvres du musée des Beaux-Arts, « Towards impressionism», aux Etats-Unis. Il annoncera également plusieurs expositions autour de l’année du Japon, le catalogue raisonné des donations Foujita et celui de la collection japonaise des musées de Reims, un programme pour le Centenaire 14-18. Sans oublier les travaux des réserves mutualisées et l’avancement des projets scientifiques et culturels du musée Saint-Remi et du musée des Beaux-Arts. Rappelons que ce dernier se prépare à une véritable mutation. Ainsi, à l’horizon 2023, Reims proposera au public un musée des Beaux-Arts rénové et agrandi sur le site actuel. Un geste architectural fort le rendra visible depuis la cathédrale Notre-Dame, située à proximité. Sites patrimoniaux ou historiques, les musées de la ville de Reims : une expérience à vivre !


Reims. Toute l’année

Pour les 11-15 ans, mise en place d’un centre de loisirs en accueil libre

La Ville de Reims met en place un dispositif d’accueil des jeunes : souple et fondé sur la responsabilisation.

Accompagner les adolescents vers une autonomie accrue en temps de loisirs, dans la réalisation de leurs projets, tels sont les buts recherchés par le nouvel accueil pour les 11-15 ans mis en place au centre de loisirs Moulin Huon. En perspective d’ici décembre et grâce à des échanges avec le personnel de la Direction de la Jeunesse : activités de loisirs, projets, chantiers d’autofinancement. Ce centre de loisirs d’un nouveau genre est dédié aux jeunes habitants de Reims ; il s’appuie sur l’expertise acquise avec Reims Vital’Eté.

Horaires

Puisqu’il s’agit d’un centre de loisirs en accueil libre, les jeunes ont la liberté de rester plus ou moins longtemps au Centre Moulin Huon.

Ouverture : les mercredis, de 13 h 00 à 18 h 00.

Adresse

Ce centre de loisirs est organisé dans des locaux de la Ville de Reims situés dans le quartier Verrerie, 54 rue Albert Thomas.

Lignes de bus : ligne 17 et ligne 6, arrêt Monet

 

Saint-Dizier. Toute l’année

La MJC a son site : www.mjcsaintdizier.fr

Venez y retrouver nos activités, nos manifestations...

 

Reims. Toute l’année

Pour rendre la culture plus accessible aux citoyens, le bibliobus démarre une nouvelle tournée. Le bibliobus a également fait peau neuve en devenant accessible aux personnes à mobilité réduite circulant en fauteuil et en proposant un salon intérieur climatisé. L’offre de prêt de document tient compte de la périodicité des passages du bibliobus en étant plus longue que dans le reste du réseau de lecture publique municipal.

Un nouvel itinéraire

A partir de cette date il desservira 11 nouveaux quartiers : Billard, Epinettes, Verrerie, Orgeval, Charles Arnould, Lézardière, Dauphinot, Saint-Anne, Clairmarais, Chaussée Bocquaine et La Neuvillette. Ces 11 quartiers s’ajouteront aux 7 quartiers déjà desservis : Turenne, Mazarin, Chalet-Tunisie, Trois-Fontaines, Maison-Blanche, Europe, Châtillons soit un total de 18 quartiers.

L’offre du bibliobus

Il est possible d’emprunter jusqu’à 15 documents à la fois, dans la limite de 15 livres, 5 DVD ou 5 revues. Le prêt est d’une durée de 4 semaines (contrairement au reste du réseau où il n’est que de 3 semaines), pour tenir compte du passage tous les quinze jours. Le bibliobus propose aussi une consultation d’internet et un service de réservation de document sur demande. Comme dans le reste du réseau de la bibliothèque municipale, l’abonnement est gratuit sur présentation de justificatif pour les moins de 18 ans, les plus de 65 ans, les étudiants boursiers, les demandeurs d’emploi, les handicapés, les titulaires du RSA ou de la carte CCAS et les personnes en service civique volontaire. L’abonnement annuel est de 6 € pour les 18-25 ans, 12€ pour les plus de 25 ans domiciliés à Reims et 28€ pour les non-Rémois.

 

Reims. Toute l’année

Depuis bientôt 20 ans, notre association Exaequo lutte contre toute forme de discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et/ou l’identité de genre à Reims et en Champagne-Ardenne. 

Exaequo agit pour la défense des droits des personnes LGBT au regard des textes législatifs nationaux et européens.

Exaequo combat toute forme d'exclusion, de discrimination et souhaite montrer son soutien aux associations, aux bénévoles mobilisés dans l'accueil de tous les migrants.
Nous sommes donc solidaires des actions engagées pour accueillir dignement les réfugiés.

De nombreuses personnes sont encore persécutées et tuées pour cause d'homophobie et fuient vers l'Europe où le droit d'asile peut être reconnu.

Exaequo accueille régulièrement des personnes LGBT réclamant le droit d'asile mais peu encore osent pousser la porte de notre association.

Le local (au 25 rue du jard à Reims) est ouvert le jeudi de 19h à 21h et le vendredi de 20h à 00h.

Nous avons également une ligne d'écoute : 06.42.04.56.14

  

Marne. Toute l’année

Soirées « Jardin o’ naturel »

En partenariat avec l’association « L’école des jardiniers » et le soutien financier de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, Reims Métropole propose des soirées d’échanges pour les habitants des secteurs urbains et ruraux proches des champs captants. L’objectif ? Développer le « zéro phyto » et préserver la ressource en eau.

 

Des soirées thématiques en salle dédiées aux jardiniers amateurs

L’école des jardiniers y propose des solutions alternatives aux traitements chimiques. L’école des jardiniers présente également l’intérêt et les difficultés dans la mise en œuvre de ces solutions.

Par exemple, « Désherber futé » peut consister à  disposer des bâches ou un paillage autour des plantes ou encore, utiliser la technique du « faux semis ». Dans la technique du faux semis, le jardinier attend que les mauvaises herbes soient sorties de terre avant de semer ce qu’il a choisi de faire pousser.

Pour le thème « Préparer son jardin pour le printemps », l’Ecole des jardiniers propose, à titre d’exemple, l’utilisation de la houe maraîchère et l’engazonnement des allées.

Parmi les nombreuses pistes pour « Soigner naturellement son jardin », citons la pose de voiles anti-chenilles, l’usage du purin de végétaux, le recours aux plantes associées qui attirent les animaux auxiliaires, ou encore les bienfaits des phéromones pour limiter la reproduction des parasites.

La soirée centrée sur la « Rotation des cultures » apporte des solutions pour éviter la pérennisation de la présence de parasites et de maladies dans les jardins.

D’ici le mois d’avril, des soirées d’information auront été organisées à : Villers-aux-Nœuds, Reims, Bezannes, Rilly-la-Montagne, Verzenay. D’autres soirées sont à l’étude, jusqu’en juin prochain.

 

Des ateliers pratiques au cœur d’un jardin

L’enjeu de ces ateliers, qui ont lieu dans le jardin d’une association de jardins familiaux ou le jardin d’un particulier, est le partage de bonnes pratiques. « L’école des jardiniers » relaye ainsi des expériences de cultures, de grande échelle, en maraîchage bio, telles que celles pratiquées par les producteurs bio de Picardie, et les expériences des jardiniers amateurs rencontrés lors d’animations.

Dans ces ateliers, les jardiniers pratiquent l’auto-analyse du sol, en repérant notamment les plantes bio-indicatrices. Ils apprennent également à concevoir une rotation de cultures et l’usage de plantes associées, à choisir l’endroit le plus fonctionnel pour implanter un composteur, …

 

Dates et sites des ateliers sur le site www.reimmetropole.fr, rubrique site de l’eau et sur le site de l’association L’école des jardiniers : http://lecoledesjardiniers.fr/

     

Reims. Toute l’année

La Banque Alimentaire de la Marne possède son site Internet !

Nous avons l’honneur de vous annoncer la mise en ligne de notre site Internet que nous vous invitons à consulter régulièrement :

http://ba51.banquealimentaire.org/

Vous y retrouverez notamment toutes les informations sur notre banque (histoire, organisation, fonctionnement, revue de presse…), sur nos partenaires (associations, entreprises solidaires…) ainsi que toutes nos actualités et événements!


Reims. Toute l’année

ARTEMIE est une association de recyclage artistique qui récupère des matériaux de tout type pour les transformer en créations artistiques . Ces matériaux sont stockés dans une matériothèque au sein de la friche artistique de Reims. 

"Avis aux artistes

La matériothèque de Reims gérée par l'association Artémie ouvre ses portes à tous les artistes , professionnels ou amateurs. Des matériaux de récupération de toutes sortes sont mis à disposition à condition de les destiner à des fins créatives et apporter en échange d'autres matériaux."

Contacter Lucile :

artemieassociation@gmail.com

06 22 75 10 38

Notre facebook : http://www.facebook.com/assosiaction.artemie

Notre site internet : http://www.klubasso.fr/accueil/accueil.php?idc=51C3


Région. Toute l’année

Soutien scolaire, des besoins à satisfaire

Dans la région, plusieurs associations oeuvrent dans le soutien scolaire.

Ainsi l’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville (AFEV), propose aux étudiants rémois, à raison de 2h/semaine, d’intervenir auprès d’un enfant ou d’un jeune rencontrant des difficultés dans son parcours.

Si vous souhaitez donner un peu de votre temps, contactez l’AFEV au

03 26 03 36 32 ; pierre.alberto@afev.org

Le Secours populaire propose également (parmi d’autres missions) du soutien scolaire pour des élèves en difficulté, à raison de 2h/semaine.

N’hésitez pas à les contacter. Les différentes antennes régionales vous aideront à conjuguer au mieux votre activité quotidienne et celle liée au bénévolat (zone géographique, horaires, compétences).

Pour tout renseignement : Secours populaire Marne - 03 26 79 12 00 •

Ardennes - 03 24 57 06 68 • Aube - 03 25 80 57 16 • Haute-Marne - 03

25 01 25 29 - www.secourspopulaire.fr

Au-delà de l’aspect humain, cette expérience est un plus dans votre cursus personnel et professionnel.

: plus d’infos /

Regroupés ici les communiqués que nous recevons et qui ont retenu notre attention. Ils font alors l’objet d’une (ou de plusieurs) annonce(s) sur nos ondes et ils sont publiés sur ce site pour aider à la promotion de votre manifestation.

Vous pouvez nous adresser vos informations, sous forme de communiqué de presse, à radio.primitive@wanadoo.fr, au minimum quinze jours avant le déroulement de vos événements.

Idéalement, vos informations doivent nous parvenir sous forme de communiqué au format .doc ou .rtf