Reims.
LE GROUPE AMNESTY INTERNATIONAL REIMS RECHERCHE UN LOCAL DE STOCKAGE

Comme beaucoup le savent, le groupe rémois d’Amnesty International s’autofinance en organisant depuis de nombreuses années, une foire aux livres. Pour cela, il dispose d’un fonds important d’ouvrages variés, réalimenté chaque année par des dons provenant de particuliers ou de collectivités.

Tous ces livres sont actuellement stockés dans un endroit que l’association devra quitter prochainement. Le groupe recherche donc un nouveau lieu de stockage, doté si possible les caractéristiques suivantes : surface de 20 ou 30 m2 ; pas forcément chauffé mais sec ; accessible facilement avec un véhicule utilitaire ; situé plutôt au nord de Reims (zone périphérique ou village).

Le groupe recherche de préférence un local qui serait prêté à titre gracieux, comme c’est le cas actuellement, ou moyennant une faible indemnité annuelle. Il contracterait et prendrait bien entendu en charge une assurance pour le local.

Les personnes ou structures pouvant répondre ou disposant de pistes et de contacts peuvent contacter l’association.

Email : amnesty.reims@gmail.com. Tél : 07.81.19.71.71

Facebook : Amnesty International Reims

Merci à toutes/tous


Reims. Toute l’année

L’année 2018 marque la 4e et dernière année du cycle de conférences mensuelles organisées par la ville de Reims, le Grand Reims et l’Université Reims Champagne Ardenne pour diffuser auprès du grand public les études réalisées sur les aspects les plus divers de la Grande Guerre.

  

· Vendredi 14 septembre - 19 h - «  Reims et la Grande Guerre, une mémoire à éclipses » par Philipe Buton, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Reims Champagne - Ardenne.

Hôtel de ville -  grand salon Mars

Les événements subis par la ville de Reims entre 1914 et 1918 ont marqué durablement les esprits. Ils engendrent une mémoire durable mais dont l’intensité varie selon les événements qui se produisent ensuite. De quelle façon les Rémois et les Français se sont appropriés ou réappropriés le souvenir et la commémoration des événements qui se sont déroulés autour de la Cathédrale pendant la Grande Guerre ? Exigence de réparation ? Volonté de pardon et de réconciliation ? Héroïsation ? Victimisation ? Oubli ? Devoir de mémoire ? La palette des réactions est étendue.

 

· Vendredi 5 octobre - 19 h « Le « devenir » des morts de la Grande Guerre » par Alexandre Niess, agrégé en histoire, professeur d’histoire à l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

Hôtel de ville - grand salon Mars

Il est des moments dans l’histoire des hommes où la mort de destin individuel paraît devoir devenir destin collectif. 14 /18 en fait partie. Cette mort de masse frappe les esprits. Quelle tombe donner aux soldats morts au combat ? Certains, mais pas tous, auront leur tombe individuelle. D’autres, disparus ou non identifiés, n’auront pas cette chance. Tous seront associés dans l’hommage collectif rendu par la Nation, tant au sein des cimetières militaires, car la mort au combat est une mort de groupe, que dans les monuments aux morts qui sont érigés partout en France au lendemain du conflit.

 

· Vendredi 9 novembre - 19 h - « L’Armée Noire » par Cheikh Shakho, docteur en histoire, professeur à l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

Auditorium de la médiathèque Jean Falala

Le rôle des soldats coloniaux dans la Grande Guerre a longtemps été négligé. Un monument en leur honneur avait cependant été érigé à Reims le 13 juillet 1924. Les nazis l’ont fait disparaître en 1940. Il a « ressuscité » en 2013, preuve que les Français n’ont pas oublié le rôle de l’Armée Noire ». C’est, à la manière dont cette dernière a été constituée, à son implication dans les combats, notamment autour de Reims, à l’intérêt mémoriel qu’elle a suscité que l’on s’attachera dans cette conférence.

 

· Vendredi 7 décembre -  19 h - Conférence de clôture, «  Bilan du centenaire » par Antoine Prost, président du comité scientifique du Centenaire de la Grande Guerre.

Hôtel de ville - salle des fêtes


Reims.
La ville de Reims recrute plus de 150 animateurs 

Actuellement, la direction de la jeunesse constitue les équipes d’animation et de direction pour ses centres de loisirs accueillant un public d’enfants et de jeunes âgé de 3 à 17 ans, les séjours qu’elle gère en direct l’été et son dispositif Reims Vital’Eté. Les postes de vacataires ainsi ouverts concernent les petites vacances et/ou les vacances d’été.

 

Informations sur les postes et les modalités de recrutement sur www.reims.fr, dans la rubrique « offres d’emploi ».

 

Région.
Liban - Bécharré-Nord Liban

Colonie éducative

L'association Entraide Mission Amitié (E.M.A.) recherche des volontaires pour encadrer cet été au Liban, une colonie éducative en langue française. Elle est organisée pour des enfants libanais âgés de 6 à 12 ans, du 28 juillet au 12 août 2018, avec cette année pour thème : CHANTONS !

Cette proposition s'adresse à toute personne de + de 18 ans. Ces colonies permettent des rencontres et des échanges culturels tant avec les enfants qu'avec les habitants de la ville de Bécharré, mais aussi de découvrir les richesses du pays des cèdres, où se déroule la colonie : Vallée de la Quadisha, Monts du Liban, patrimoine spirituel avec saint Charbel et patrimoine culturel avec Khalil Gibran…

La colonie qui existe depuis 14 ans, veut renforcer les liens d’amitiés franco-libanais en proposant aux enfants de vivre pendant 15 jours l’expérience d’une école en langue française entre cours du matin, sorties et activités ludiques.

Contact email : contact@ema.asso.fr ou téléphone : 06.14.32.20.74

web : http://www.ema.asso.fr


Reims. A partir du 25 février

Les Halles du Boulingrin, nouveau terrain de jeux dominical des Rémois

Pratik sport investit les Halles du Boulingrin chaque dernier dimanche du mois. Les Rémois sont invités à troquer leur cabas contre leur tenue de sport. Le Boulingrin sera le théâtre de combats de boxe, de lutte mais aussi de capoeira ou de taekwondo le 25 février prochain : une première ! Ce rendez-vous sportif, lancé fin 2016 et tourné vers la pratique 100% gratuites, monte en puissance. Pratik sport complète le programme des « dimanches aux Halles » avec un maître mot, la pratique sportive. Les Halles se jouent des disciplines pour attirer de plus en plus de Rémois et de visiteurs sous ses voûtes, après le marché aux livres, les démonstrations culinaires de grands chefs ou le marché des artisans d’art.

 

Les rendez-vous vitaminés de Pratik sport s’étendent au marché couvert du Boulingrin pour offrir aux Rémois une nouvelle animation mensuelle. Les 800 m2 de la structure classée revêtiront leurs plus belles tenues… sportives, tous les derniers dimanches du mois, de 10h à 18 heures. Des animations à pratiquer en solo, entre amis ou en famille, sont proposées à tous par la ville de Reims avec la complicité d’associations sportives rémoises. Ces activités entièrement gratuites sont encadrées par des spécialistes de chaque discipline.

Coup d’envoi, le 25 février, avec les jeux d’opposition avant la suite de ce rendez-vous éclectique : football (25 mars), sports zen (29 avril), sports de raquettes (27 mai), voitures radiocommandées (24 juin), sports ludiques (29 juillet), danse, zumba et gym suédoise (26 août), gymnastique (30 septembre), handball et volleyball (le 28 octobre), VTT et BMX (le 25 novembre).

14 disciplines et encore plus d’associations

Au programme du premier « dimanche aux Halles » version sport, 13 disciplines – souvent méconnues – à expérimenter grâce à des passionnés issus d’une quinzaine de clubs : boxe anglaise (Wilson boxing club), boxe française (Reims boxe française), capoeira (association Planta do pé), full contact (Cercle rémois des arts martiaux), judo (amicale Carteret, Dojo rémois, Judo Reims métropole, Judoclub orgeval), karaté (Karaté club de Reims), lutte (Cercle des lutteurs rémois), MMA ou arts martiaux mixtes (Europe top team France), Muay Thai (ou boxe Thaï avec l’association Face à face), savate défense (méthode de défense avec le Cercle rémois de boxe française), taekwondo (Daehan taekwondo-club), viet vo dao (Viet vo dao minh long duong) ou yoseikan budo (Reims Yoseikan Budo).


Reims.

La Fileuse : collecte de témoignages d’anciens de l’usine

Avant de devenir la friche artistique de Reims, la Fileuse, située dans le Centre d’activité Schweitzer, au sein du quartier Orgeval, était un site industriel. Cette structure culturelle municipale qui accueille une vingtaine d’artistes doit son nom à l’ancienne activité textile du site. Les artistes ont remplacé les ouvriers dans ce vaste espace de 3 500 m2 depuis 2010. Dans le cadre de la préparation des Journées Européennes du patrimoine, la Fileuse lance un appel à témoignages pour faire revivre l’environnement industriel du site et du quartier Orgeval. Pour cela, l’équipe de la Fileuse souhaiterait interviewer des femmes et des hommes ayant travaillé sur place, à l’époque de l’entreprise Teamwear ou de Stradis. Plus largement, tous les témoignages de personnes ayant connu le site au cours de cette longue période (1956 – 2010) sont les bienvenus. Contact par mail friche@reims.fr ou par téléphone 03.26.35.61.65.


Reims. Du 1 juin au 16 décembre

nouvelle exposition au frac champagne-ardenne

 

emmanuelle lainé / est-ce que je me contredis ? c'est entendu alors je me contredis. (je suis vaste, je contiens des multitudes).


Emmanuelle Lainé réalise une installation inédite ; un gigantesque trompe-l’œil photographique qui joue avec la collection du FRAC Champagne-Ardenne et l’histoire du lieu. Cet environnement immersif, composé de photographies à l’échelle 1 de salles historiques de l’Ancien Collège des Jésuites de Reims, permettent de sonder temporairement l’esprit du lieu et de faire fusionner l’espace d’un instant l’ancien et le moderne, la richesse patrimoniale et la culture actuelle. L’installation en plans successifs, pousse artificiellement les murs du FRAC, et créée une quatrième dimension qui ouvre un nouvel espace-temps à découvrir et à explorer.


Avec les œuvres de la collection du FRAC Champagne-Ardenne, de : Caroline Achaintre, Saâdane Afif, Sylvie Auvray, Eva Barto, Claude Closky, François Curlet, Natalie Czech, Honoré D'O, Michel Dheurle, Jimmie Durham, Latifa Echakhch, Robert Filliou, Dan Graham, Raymond Hains, Hippolyte Hentgen, Pierre Huyghe, Pierre Joseph, André Léocat, Elsa Maillot, Nick Mauss & Ken Okiishi, Allan McCollum, Arno Rafael Minkkinen, Laurent Montaron, Jean Noël, Emilie Pitoiset, Lili Reynaud-Dewar, Clément Rodzielski, Glenn Rubsamen, Lara Schnitger et Joëlle Tuerlinckx.

Exposition du 1er juin au 16 décembre 2018
Vernissage le jeudi 31 mai 2018 à partir de 18h00, en présence de l'artiste

Exposition ouverte du mercredi au dimanche de 14h00 à 18h00
Entrée libre et gratuite, accessible à tous


Auberive. Du 10 juin au 30 septembre

Stéphane Blanquet

Par les masques écornés

Exposition-installation

10 juin - 30 septembre 2018

L’Abbaye d’Auberive, centre d’art de la Collection Jean-Claude Volot, présente une exposition-installation inédite de l’artiste Stéphane Blanquet.

 

Figure incontournable de la création contemporaine, Blanquet crée une scénographie spécifique à l’Abbaye et met en scène dans Par les masques écornés, plus de 100 oeuvres récentes et nouvelles installations. Dessins, terres cuites, tapisseries, lithographies, photos… cette exposition entraine les visiteurs dans l’univers sensible et polymorphe de l’artiste.

 

Stéphane Blanquet conçoit pour l’Abbaye d’Auberive un projet artistique qui puise dans l’histoire et les symboliques de ce monument fort de mille ans d’histoire. Construit à la gloire du divin, ce fut aussi un lieu d’enfermement où Louise Michel a été incarcérée lorsque l’Abbaye, au 19ème siècle, était devenue une maison centrale.

 

Par les masques écornés invite à découvrir et à pénétrer l’essence de l’Abbaye, à sentir les forces réelles et imaginaires qui imprègnent ces bâtiments et leur histoire : drames et joies, espoirs et peurs, renfermés par ses hauts murs qui en sont le(s) masque(s).

 

Un masque de pierre vieux d’un millénaire que les oeuvres de Stéphane Blanquet viennent écorner : les fentes et fissures ainsi créées révèlent aux sens l’existence de mondes hermétiques, et invitent à observer à travers ces furtives ouvertures et dans toutes leurs splendeurs, les richesses spirituelles, la beauté originelle et les dangers infernaux de l’état primitif de l’être.


ABBAYE D'AUBERIVE

1, Place de l’abbaye

52 160 Auberive (Haute-Marne)


Reims. Du 14 juin au 1 septembre

« Un été à Reims » - Reims, une ville qui bouge l’été !

Du jeudi 14 juin au samedi 1er septembre

Pour cette 9e édition, la ville de Reims offre pendant toute la période estivale, de nombreux rendez-vous artistiques, culturels, festifs dans toute la Ville. Destiné aux habitants de Reims et de son agglomération, mais aussi aux touristes de passage, un large panel d’activités, d’animations et de concerts sera proposé : du jazz au boulingrin, des concerts au crypto, du ciné plein air dans les quartiers, les jeux et animations de « Place aux jeux » au parc Léo Lagrange et du L’été s’affiche à Croix-Rouge, sans oublier la Guinguette du parc de la Roseraie. Chaque année, les Rémois sont de plus en plus nombreux à jouir de cette programmation de qualité.


Reims. Du 20 juin au 2 septembre

La Guinguette Rémoise  

 

L’été dernier, les rémois découvraient un joli parc bucolique situé le long de la coulée verte, doté d’un bar, d’une scène et de terrains de jeux : LA GUINGUETTE RÉMOISE

Véritable succès populaire, la Ville de Reims a choisi cette année de nous confier le portage du lieu ! Cette oasis idyllique située en bord de Vesle est de retour pour cet été 2018, du 20 juin au 2 septembre. Gratuit et ouvert sur la ville, cet écrin de verdure propice à la détente et à la fête, naturellement convivial, souhaite concerner le plus grand nombre.  


La Guinguette Rémoise : 

Ouverture le 20 Juin - à partir de 13h

44 rue de la Roseraie - Reims


Reims. Du 30 juin au 4 novembre

Parc de Champagne, exposition « La beauté des arbres »

Du samedi 30 juin au dimanche 4 novembre

La « beauté des arbres » s’expose au parc de champagne tout l’été grâce à une vaste exposition photographique réalisée par quatre photographes. Cette exposition collective sur le thème de l’arbre a pour objectif d’inciter le public à regarder les arbres autrement que dans leur globalité, à découvrir leurs secrets par la poésie de l’image et de se questionner sur la place de l’arbre en ville. Les thèmes abordés sont les « Arborescences » d’Olivier Mühlhoff, les « Secrets d’écorces » de Cédric Pollet, « les arbres amoureux » de Stéphane Hette accompagné de Frédéric Hendoux et « La chambre des faux » pour Pascal Stritt. Entrée gratuite


Reims. Juillet / Août

L'été arrive apportant dans ses valises notre Programme juillet-août 2018 et notre Programme des expositions et des nouveautés du Studio PASTEL pour la saison culturelle 2018-2019 partie 1 :


Du 5 juillet au 31 août : Exposition « Humeur taquine » par Charlotte Van der Veken, artiste peintre - Vernissage jeudi 5 juillet à 19h

Des objets qui prennent vie, une toile qui rie, grimace par le biais de portraits imaginaires ; voilà l’essence de cette exposition.


Le 15 juillet de 14h à 17h : Atelier « Body painting et science fiction : transformez vous ! » avec Charlotte Van der Veken

Charlotte vous propose de prendre le contre pied des tendances actuelles en prenant des rides ou en adoptant un teint bleu. Lors de cet atelier vous vous essayerez à un maquillage différent, mêlant effets spéciaux et science fiction. Apportez votre fond de teint.

Tarif plein : 20€ - Tarif adhérent : 16€

Inscription : compagnie.pastel@gmail.com


Du 16 au 20 juillet de 14h à 17h : Stage découverte pour enfants : théâtre, écriture et cinéma

Découverte du théâtre, de l’improvisation et réalisation d'un court métrage dont les enfants auront écrit le scénario et joué les personnages. Projection du film lors d’un ciné-goûter entre parents et enfants le vendredi à 16h.

Tarif plein : 100€ - Tarif adhérent : 80€

Inscription : compagnie.pastel@gmail.com


Du 25 juillet au 18 août de 14h à 18h : Résidence au Studio PASTEL de l’artiste plasticienne Gladys Bourdon

Venez échangez avec Gladys et découvrir son travail, ses « Point(s) de vue » autour de thématiques liées à l’espace.


L’artiste vous propose également, lors de deux ateliers, de percevoir autrement les territoires que vous côtoyez en dévoilant d’invisibles réalités et en décelant leur potentielle portée imaginaire :


Le 4 août de 14h à 16h : Atelier « Se faire tout un monde #1 cartographe de mondes fictifs » avec Gladys Bourdon

Photographiez un détail dans l’espace urbain, puis transposez-le par cartographie pour faire apparaitre continents, îles, océans, forêts, villes,…

Tarif plein : 20€ - Tarif adhérent : 16€

Inscription : compagnie.pastel@gmail.com


Le 18 août de 14h à 16h : Atelier « Se faire tout un monde #2 explorateurs d’exoplanètes » avec Gladys Bourdon

Réalisez une photographie au format circulaire d’un détail dans l’espace urbain, puis donnez-lui un nom de planète sur laquelle vous aimeriez vous évader. 

Tarif plein : 20€ - Tarif adhérent : 16€

Inscription : compagnie.pastel@gmail.com


Reims. Juillet

Le Centre des monuments nationaux présente au palais du Tau à Reims ses actions pour les familles et le jeune public pendant les vacances d’été.
A l’occasion des vacances d’été, le service des publics du monument propose des actions éducatives ludiques pour les familles et le jeune public à travers dix activités.

Parmi ces activités, quatre sont inédites et à absolument suivre :

« C’est du béton » qui permet une découverte des tours de la cathédrale pour les enfants à partir de 8 ans,

« Action ! » avec le Centre culturel numérique Saint Exupéry pour les 8-12 ans,

« Prenez la pose » avec le photographe Axel Coeuret pour les enfants à partir de 6 ans et enfin, « à la recherche des licornes », animation tendance pour les 10-14 ans.


> En famille

Ces animations sont programmées à destination des enfants et de leurs parents pour un moment de partage autour du patrimoine et d’une activité ludique.

C’est du béton !

Mardi 24 juillet à 14h

A partir de 8 ans

Prenez de la hauteur en découvrant les tours et la charpente de la cathédrale avant de créer votre objet en béton.

Une drôle de ménagerie !

Mardi 31 juillet à 14h30

Pour les 4-5 ans

De nombreux animaux se cachent dans les collections du palais du Tau. Pars à leur poursuite et réalise un masque pour te transformer en animal rigolo.

Mon attrape-rêve brodé

Jeudi 9 août à 14h30

Pour les 8-12 ans

Observe les différences entre la tapisserie et la broderie à travers les collections

permanentes et temporaires du palais du Tau avant de fabriquer un attrape-rêve brodé.

Carnet de voyage

Mardi 14 août à 14h30 pour les 4-6 ans

Jeudi 16 août à 14h30 pour les 6-12 ans

Cette animation est une invitation à voyager au palais du Tau à travers ses collections avant de réaliser un carnet personnel, souvenir de cette plongée dans l’Histoire.


> Jeune public

Ces animations sont destinées à des enfants de 6 à 14 ans. La présence d’un adulte responsable sur le site pendant l’activité est toutefois requise. L’adulte peut accompagner l’enfant ou visiter le site indépendamment.

Action !

Mardi 17 juillet à 14h30

Pour les 8-12 ans

Quelques personnages des oeuvres du palais du Tau, un décor et tout prend vie grâce aux enfants et à la technique du stop motion avec le Centre culturel numérique Saint Ex.

Prenez la pose !

Jeudi 19 juillet à 14h30

A partir de 6 ans

Venez photographier le monument et créer une mosaïque de polaroïds avec Axel Coeuret, photographe.

Au temps des chevaliers

Jeudi 26 juillet à 14h30

Pour les 6-10 ans

La chevalerie est présente un peu partout dans les collections du monument. Deviens toi aussi chevalier le temps d’un après-midi.

Le palais du sacre

Jeudi 2 août à 14h30

Pour les 6-10 ans

Viens découvrir comment se déroulait la cérémonie du sacre des rois de France avant de réaliser ton masque de roi ou reine.

A la recherche des licornes

Samedi 4 août à 14h30

Pour les 10-14 ans

Venez faire connaissance des licornes du palais du Tau avant de créer une décoration très tendance en origami.

Dans la peau des tailleurs de pierre et sculpteurs

Mardi 7 août à 14h30

A partir de 8 ans

Le palais du Tau regorge de sculptures déposées de la cathédrale. Qui les a réalisées et comment ? Découverte du métier de tailleur de pierre et sculpteur.

Informations pratiques :

Renseignements et réservations au 03 26 47 99 51

Nombre de places limité.

Tarifs : enfant 7,50 € / gratuit pour un accompagnateur


Reims. Du 24 au 27 août

Pendant les vacances d’Eté, le musée Le Vergeur organise un mini-stage pour les enfants de 9 à 12 ans :

Du mardi 24 au vendredi 27 août 2017 (de 9h30 à 12h)

PETITS PANNEAUX DECORATIFS EN PAPIER ROULE

(TECHNIQUE DU QUILLING)

Autrefois, la canne de rotin servait à confectionner les sièges en cannage mais était aussi utilisée pour décorer des petits chapeaux d’été.

S’inspirant de cette technique, les participants créeront leurs propres réalisations en papier roulé, aux couleurs d’aujourd’hui.

Inscriptions au : 03 26 47 20 75

Participation de 16€  pour l’ensemble du mini-stage

(Limité à 10 participants)


Marne.
Vous êtes disponible 2 heures, 5 jours ou même 1 mois ?

Le Téléthon 2018 recherche des bénévoles dans la Marne !

 

Envie d'être utile ? Devenez bénévole pour le Téléthon 2018 en rejoignant l'une des 2 équipes bénévoles dans la Marne et construisez le Téléthon des 7 et 8 décembre prochains près de chez vous !

 

Ils sont indispensables. Ils font des rencontres incroyables, la fête pendant 30h, organisent des animations démesurées, collectent des fonds et remportent des victoires contre la maladie : ils sont les bénévoles du Téléthon. En 2017, les bénévoles Téléthon dans la Marne, ont organisé 168 animations qui ont permis de collecter 354 436 € ! Le Téléthon a besoin de leur énergie pour être, cette année encore, une réussite. Dans la Marne, 2 équipes de bénévoles sont dans les starting-blocks : Marne Est / Marne Ouest, l'une est forcément près de chez vous !

 

Etre bénévole Téléthon, c'est participer en fonction de ses envies

Que vous ayez 7 ou 78 ans, que vous soyez disponible 2h, 5 jours, 1 mois, en fonction de vos envies et de votre temps, que vous soyez connu pour être un(e) pro des crêpes, détenteur de la recette du plus gros pâté de tête ou motivé pour mobiliser les associations, écoles ou entreprises locales, votre énergie sera l'une des clés du succès du Téléthon 2018. 

 

« Quelles que soient ses compétences, ses envies, chacun peut apporter sa pierre à l'édifice, devenir acteur de la recherche et du combat contre les maladies rares. Généthon, le laboratoire de l'AFM-Téléthon, a conçu et développé 8 médicaments de thérapie génique testés, en ce moment même, chez des enfants et des adultes atteints de maladies neuromusculaires, de maladies rares du sang, du système immunitaire, de la vision ou encore du foie. Autant d'espoir pour les malades et leur famille qui n'aurait pas existé sans la mobilisation extraordinaire des bénévoles du Téléthon chaque année. » Nolwen Le Floch, Directrice collecte et mobilisation de l'AFM-Téléthon

 

Convaincus ? Renseignements au 0800 695 501 ou sur benevolat.telethon.fr.


Reims.

Demandez le guide des collections du musée des Beaux-Arts !

Editions Liénart, 256 pages, 110 chefs-d’œuvre commentés

Un véritable ambassadeur de la richesse des collections du musée des Beaux-Arts. Plus encore : un aperçu de ce que le musée donnera à voir aux visiteurs dans les années 2020, avec l’ambitieux projet de réhabilitation et d’extension sur site en cours. Tels sont les objectifs de l’ouvrage récemment publié autour d’œuvres sélectionnées par l’équipe. Les historiens de l’art, eux-mêmes, méconnaissent certains des points forts
du musée des Beaux-Arts de Reims qui doit beaucoup à la générosité constante de collectionneurs.

 

Un ouvrage de qualité coédité par la ville de Reims et publié aux éditions Liénart à un tarif très accessible

L’avant-propos évoque l’historique du musée avec les legs et dons depuis sa création en 1795, avant de présenter les axes forts du futur musée qui ouvrira dans les années 2020. Au fil des notices d’œuvres écrites par 7 auteurs – toute l’équipe de conservation, le service des publics et le conseiller pour les musées à la DRAC Grand Est –, le lecteur est invité à un voyage de cinq siècles à travers l’art français et européen : de la Renaissance à l’Art Déco en passant par la peinture du Grand Siècle, l’Impressionnisme et l’œuvre inclassable de l’artiste franco-japonais Léonard Foujita ! Un format pratique, une couverture cartonnée mate à l’esthétique nouvelle et un prix très accessible de 20 € augurent d’un grand succès. Le guide est vendu au musée des Beaux-Arts et via le réseau Liénart (en janvier). Le précédent guide du musée des Beaux-Arts datait de 1909.


Reims.

www.musees-reims.fr, une fenêtre sur les trésors de Reims

 

Rayonner 24 H/24, informer les visiteurs sur les richesses des collections et le foisonnement des offres culturelles des quatre musées de la ville de Reims, tels sont les objectifs du site Internet qui leur est dédié. Au programme : élégance du design, fluidité de la navigation, qualité des images, galerie des chefs-d’oeuvre. La création de ce site internet mutualisé est l’une des premières étapes visibles de la modernisation en cours des musées de la ville de Reims.

 

Un site Internet attractif et de navigation aisée

www.musees-reims.fr offre au regard de l’internaute esthète une galerie de 100 œuvres et objets majeurs présentés dans chaque site muséal municipal, appelée à s’enrichir régulièrement, le programme culturel foisonnant et diversifié pour les prochains mois, le prêt des œuvres en France et à l’étranger, l’actualité de la recherche, la possibilité de privatisations…Le site internet s’enrichira aussi de supports audiovisuels.

 

Une mutualisation entre tous les sites Internet municipaux

Les sites officiels de la Ville, du Trésor (le portail de sorties culturelles de Reims et alentours) et celui des musées municipaux voient leurs agendas se coordonner pour mieux démultiplier la diffusion de l’information sur l’offre de Reims.

 

Quatre musées et une chapelle au cœur de l’histoire des arts, de l’histoire de Reims et de l’Europe

Reims, cité deux fois millénaire, conserve des collections exceptionnelles. Le musée des Beaux-Arts propose un voyage de cinq siècles à travers l’art français et européen et celui de Saint-Remi présente des collections archéologiques et historiques majeures. Deux lieux d’Histoire – le musée du fort de la Pompelle et le musée de la Reddition – sont devenus des lieux de mémoire essentiels des deux conflits mondiaux de 14-18 et 39-45. La chapelle Notre-Dame de la Paix est le testament artistique du peintre franco-japonais Léonard Foujita.

 

Des musées en effervescence

2018 témoignera de l’ambition portée par la ville de Reims et les équipes des musées pour leur précieux patrimoine. Expositions temporaires, prêts à des institutions, publications de référence, chantiers d’ampleurs jalonneront, cette année encore, la stratégie dynamique initiée depuis deux ans. Le site Internet présentera ainsi l’exposition d’œuvres du musée des Beaux-Arts, « Towards impressionism», aux Etats-Unis. Il annoncera également plusieurs expositions autour de l’année du Japon, le catalogue raisonné des donations Foujita et celui de la collection japonaise des musées de Reims, un programme pour le Centenaire 14-18. Sans oublier les travaux des réserves mutualisées et l’avancement des projets scientifiques et culturels du musée Saint-Remi et du musée des Beaux-Arts. Rappelons que ce dernier se prépare à une véritable mutation. Ainsi, à l’horizon 2023, Reims proposera au public un musée des Beaux-Arts rénové et agrandi sur le site actuel. Un geste architectural fort le rendra visible depuis la cathédrale Notre-Dame, située à proximité. Sites patrimoniaux ou historiques, les musées de la ville de Reims : une expérience à vivre !


Reims. Toute l’année

Pour les 11-15 ans, mise en place d’un centre de loisirs en accueil libre

La Ville de Reims met en place un dispositif d’accueil des jeunes : souple et fondé sur la responsabilisation.

Accompagner les adolescents vers une autonomie accrue en temps de loisirs, dans la réalisation de leurs projets, tels sont les buts recherchés par le nouvel accueil pour les 11-15 ans mis en place au centre de loisirs Moulin Huon. En perspective d’ici décembre et grâce à des échanges avec le personnel de la Direction de la Jeunesse : activités de loisirs, projets, chantiers d’autofinancement. Ce centre de loisirs d’un nouveau genre est dédié aux jeunes habitants de Reims ; il s’appuie sur l’expertise acquise avec Reims Vital’Eté.

Horaires

Puisqu’il s’agit d’un centre de loisirs en accueil libre, les jeunes ont la liberté de rester plus ou moins longtemps au Centre Moulin Huon.

Ouverture : les mercredis, de 13 h 00 à 18 h 00.

Adresse

Ce centre de loisirs est organisé dans des locaux de la Ville de Reims situés dans le quartier Verrerie, 54 rue Albert Thomas.

Lignes de bus : ligne 17 et ligne 6, arrêt Monet

 

Saint-Dizier. Toute l’année

La MJC a son site : www.mjcsaintdizier.fr

Venez y retrouver nos activités, nos manifestations...

 

Reims. Toute l’année

Pour rendre la culture plus accessible aux citoyens, le bibliobus démarre une nouvelle tournée. Le bibliobus a également fait peau neuve en devenant accessible aux personnes à mobilité réduite circulant en fauteuil et en proposant un salon intérieur climatisé. L’offre de prêt de document tient compte de la périodicité des passages du bibliobus en étant plus longue que dans le reste du réseau de lecture publique municipal.

Un nouvel itinéraire

A partir de cette date il desservira 11 nouveaux quartiers : Billard, Epinettes, Verrerie, Orgeval, Charles Arnould, Lézardière, Dauphinot, Saint-Anne, Clairmarais, Chaussée Bocquaine et La Neuvillette. Ces 11 quartiers s’ajouteront aux 7 quartiers déjà desservis : Turenne, Mazarin, Chalet-Tunisie, Trois-Fontaines, Maison-Blanche, Europe, Châtillons soit un total de 18 quartiers.

L’offre du bibliobus

Il est possible d’emprunter jusqu’à 15 documents à la fois, dans la limite de 15 livres, 5 DVD ou 5 revues. Le prêt est d’une durée de 4 semaines (contrairement au reste du réseau où il n’est que de 3 semaines), pour tenir compte du passage tous les quinze jours. Le bibliobus propose aussi une consultation d’internet et un service de réservation de document sur demande. Comme dans le reste du réseau de la bibliothèque municipale, l’abonnement est gratuit sur présentation de justificatif pour les moins de 18 ans, les plus de 65 ans, les étudiants boursiers, les demandeurs d’emploi, les handicapés, les titulaires du RSA ou de la carte CCAS et les personnes en service civique volontaire. L’abonnement annuel est de 6 € pour les 18-25 ans, 12€ pour les plus de 25 ans domiciliés à Reims et 28€ pour les non-Rémois.

 

Reims. Toute l’année

Depuis bientôt 20 ans, notre association Exaequo lutte contre toute forme de discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et/ou l’identité de genre à Reims et en Champagne-Ardenne. 

Exaequo agit pour la défense des droits des personnes LGBT au regard des textes législatifs nationaux et européens.

Exaequo combat toute forme d'exclusion, de discrimination et souhaite montrer son soutien aux associations, aux bénévoles mobilisés dans l'accueil de tous les migrants.
Nous sommes donc solidaires des actions engagées pour accueillir dignement les réfugiés.

De nombreuses personnes sont encore persécutées et tuées pour cause d'homophobie et fuient vers l'Europe où le droit d'asile peut être reconnu.

Exaequo accueille régulièrement des personnes LGBT réclamant le droit d'asile mais peu encore osent pousser la porte de notre association.

Le local (au 25 rue du jard à Reims) est ouvert le jeudi de 19h à 21h et le vendredi de 20h à 00h.

Nous avons également une ligne d'écoute : 06.42.04.56.14

  

Marne. Toute l’année

Soirées « Jardin o’ naturel »

En partenariat avec l’association « L’école des jardiniers » et le soutien financier de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, Reims Métropole propose des soirées d’échanges pour les habitants des secteurs urbains et ruraux proches des champs captants. L’objectif ? Développer le « zéro phyto » et préserver la ressource en eau.

 

Des soirées thématiques en salle dédiées aux jardiniers amateurs

L’école des jardiniers y propose des solutions alternatives aux traitements chimiques. L’école des jardiniers présente également l’intérêt et les difficultés dans la mise en œuvre de ces solutions.

Par exemple, « Désherber futé » peut consister à  disposer des bâches ou un paillage autour des plantes ou encore, utiliser la technique du « faux semis ». Dans la technique du faux semis, le jardinier attend que les mauvaises herbes soient sorties de terre avant de semer ce qu’il a choisi de faire pousser.

Pour le thème « Préparer son jardin pour le printemps », l’Ecole des jardiniers propose, à titre d’exemple, l’utilisation de la houe maraîchère et l’engazonnement des allées.

Parmi les nombreuses pistes pour « Soigner naturellement son jardin », citons la pose de voiles anti-chenilles, l’usage du purin de végétaux, le recours aux plantes associées qui attirent les animaux auxiliaires, ou encore les bienfaits des phéromones pour limiter la reproduction des parasites.

La soirée centrée sur la « Rotation des cultures » apporte des solutions pour éviter la pérennisation de la présence de parasites et de maladies dans les jardins.

D’ici le mois d’avril, des soirées d’information auront été organisées à : Villers-aux-Nœuds, Reims, Bezannes, Rilly-la-Montagne, Verzenay. D’autres soirées sont à l’étude, jusqu’en juin prochain.

 

Des ateliers pratiques au cœur d’un jardin

L’enjeu de ces ateliers, qui ont lieu dans le jardin d’une association de jardins familiaux ou le jardin d’un particulier, est le partage de bonnes pratiques. « L’école des jardiniers » relaye ainsi des expériences de cultures, de grande échelle, en maraîchage bio, telles que celles pratiquées par les producteurs bio de Picardie, et les expériences des jardiniers amateurs rencontrés lors d’animations.

Dans ces ateliers, les jardiniers pratiquent l’auto-analyse du sol, en repérant notamment les plantes bio-indicatrices. Ils apprennent également à concevoir une rotation de cultures et l’usage de plantes associées, à choisir l’endroit le plus fonctionnel pour implanter un composteur, …

 

Dates et sites des ateliers sur le site www.reimmetropole.fr, rubrique site de l’eau et sur le site de l’association L’école des jardiniers : http://lecoledesjardiniers.fr/

     

Reims. Toute l’année

La Banque Alimentaire de la Marne possède son site Internet !

Nous avons l’honneur de vous annoncer la mise en ligne de notre site Internet que nous vous invitons à consulter régulièrement :

http://ba51.banquealimentaire.org/

Vous y retrouverez notamment toutes les informations sur notre banque (histoire, organisation, fonctionnement, revue de presse…), sur nos partenaires (associations, entreprises solidaires…) ainsi que toutes nos actualités et événements!


Reims. Toute l’année

ARTEMIE est une association de recyclage artistique qui récupère des matériaux de tout type pour les transformer en créations artistiques . Ces matériaux sont stockés dans une matériothèque au sein de la friche artistique de Reims. 

"Avis aux artistes

La matériothèque de Reims gérée par l'association Artémie ouvre ses portes à tous les artistes , professionnels ou amateurs. Des matériaux de récupération de toutes sortes sont mis à disposition à condition de les destiner à des fins créatives et apporter en échange d'autres matériaux."

Contacter Lucile :

artemieassociation@gmail.com

06 22 75 10 38

Notre facebook : http://www.facebook.com/assosiaction.artemie

Notre site internet : http://www.klubasso.fr/accueil/accueil.php?idc=51C3


Région. Toute l’année

Soutien scolaire, des besoins à satisfaire

Dans la région, plusieurs associations oeuvrent dans le soutien scolaire.

Ainsi l’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville (AFEV), propose aux étudiants rémois, à raison de 2h/semaine, d’intervenir auprès d’un enfant ou d’un jeune rencontrant des difficultés dans son parcours.

Si vous souhaitez donner un peu de votre temps, contactez l’AFEV au

03 26 03 36 32 ; pierre.alberto@afev.org

Le Secours populaire propose également (parmi d’autres missions) du soutien scolaire pour des élèves en difficulté, à raison de 2h/semaine.

N’hésitez pas à les contacter. Les différentes antennes régionales vous aideront à conjuguer au mieux votre activité quotidienne et celle liée au bénévolat (zone géographique, horaires, compétences).

Pour tout renseignement : Secours populaire Marne - 03 26 79 12 00 •

Ardennes - 03 24 57 06 68 • Aube - 03 25 80 57 16 • Haute-Marne - 03

25 01 25 29 - www.secourspopulaire.fr

Au-delà de l’aspect humain, cette expérience est un plus dans votre cursus personnel et professionnel.

: plus d’infos /

Regroupés ici les communiqués que nous recevons et qui ont retenu notre attention. Ils font alors l’objet d’une (ou de plusieurs) annonce(s) sur nos ondes et ils sont publiés sur ce site pour aider à la promotion de votre manifestation.

Vous pouvez nous adresser vos informations, sous forme de communiqué de presse, à radio.primitive@wanadoo.fr, au minimum quinze jours avant le déroulement de vos événements.

Idéalement, vos informations doivent nous parvenir sous forme de communiqué au format .doc ou .rtf